Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du Parti Communiste Français à Nice

Le blog du Parti Communiste Français à Nice

L'actualité à Nice, dans le 06, en France et dans le monde vue par les communistes niçois


IBM France a engrangé 92 millions d’€ de bénéfices net en 2015, chiffres officiels. La multinationale a bénéficié de 21,5 millions d’€ de crédits d’impôts en France et souhaite y supprimer 500 emplois . Soutenons les grévistes d'IBM NICE lundi 6 juin

Publié le 3 Juin 2016, 16:28pm

IBM France a engrangé 92 millions d’€ de bénéfices net en 2015, chiffres officiels. La multinationale a bénéficié de 21,5 millions d’€ de crédits d’impôts en France et souhaite y supprimer 500 emplois . Soutenons les grévistes d'IBM NICE lundi 6 juin

Malgré les bénéfices engrangés et les aides du gouvernement, IBM France décide de suppressions d'emplois (plus de 500 personnes et le site de Nice est concerné !). Cela illustre malheureusement ce dont nous étions porteur avec le Front de Gauche lors de la dernière législative partielle. La vallée du Var bétonnée détruit l'environnement mais ne crée pas d'emplois ! Double défaite pour Christian Estrosi et Marine Brenier....Après le succès de la première mobilisation du 26 mai, merci à ceux qui pourront soutenir les salariés grévistes d’IBM de Nice Méridia - lundi 6 juin 2016 de 9H00 à 16h00 (21 Avenue Simone Veil).

Voici le communiqué de l'intersyndicale :
Suite à la journée de grève et de protestations du 26 mai chez IBM France, particulièrement suivie sur tous ses différents sites, l’intersyndicale IBM organise à partir du mardi 31 mai des assemblées générales des salariés dans tous les sites IBM France afin de leur présenter les résultats de cette action et d’envisager de durcir le mouvement.

La grève a été décidée suite aux 5 projets d’externalisation d’emplois qu’IBM a annoncés depuis le début de l’année. L’ensemble de ces projets va se traduire par une baisse des effectifs de plus de 500 personnes, des licenciements secs et des dégradations significatives des conditions d’emploi et de rémunération des salariés. On peut craindre également pour l'avenir de nombreux sites IBM, en région notamment ainsi que des autres entités.

Ces 5 projets, dont le PSE ciblé sur le service GTS-IS, font partie de la même stratégie de réduction des coûts salariaux et de transformation digitale menant à des délocalisations d’emplois dans les pays à bas coûts de main d’œuvre, par le transfert des salariés dans des entreprises de travail temporaire ou dans d’autres filiales d’IBM. Les salariés seront alors privés d’avantages sociaux et d’une représentation au niveau du groupe IBM France.

Les organisations syndicales d'IBM France s’attendent à une nouvelle vague de restructurations alors que 14 000 postes devraient être supprimés dans le monde.

La journée de grève et de protestation du 26 mai a été historique chez IBM et suivie par plus de 1 000 personnes (sur une population de 6 700 salariés), avec la répartition suivante :

> Bordeaux : 45 Toulouse : 35

> Nice : 140 Marseille : 40

> Lyon : 120 Clermont-Ferrand : 80

> Orléans : 100 Nantes : 20

> Lille : 30 Strasbourg / Reims : 25

> Montpellier : 150 Noisy le Grand : 300

Donc plus de 1000 personnes en grève contre les licenciements et la cession des Assistantes Global Administration.

La direction IBM reste aujourd'hui sur ses positions avec un PSE incluant des licenciements secs et de transferts chez Manpower GS avec fort risque sur les emplois.

L'intersyndicale IBM France ainsi que l'intersyndicale IBM NICE

(CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, et UNSA)

appellent à la grève TOUT le personnel IBM

le Lundi 6 Juin 2016, toute la journée.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents